La pandémie de Covid-19 a touché de nombreux secteurs économiques de plein fouet. A commencer par celui du tourisme et de l'hôtellerie. Même si l’heure n’est plus à un arrêt complet, les mesures de distanciation sociale et la partielle fermeture des frontières ont compliqué la vie des touristes comme des opérateurs de l’industrie. Voici les 5 changements majeurs que l’on a pu observer en 2020, et avec lesquels il faudra également compter en 2021.  

Les changements dans le tourisme à l'aune du Covid-19

Le tourisme local a prospéré

Le premier changement, et le plus évident, est que les voyages internationaux se tourneront désormais plus volontiers vers des escapades à l’intérieur de leurs frontières.  En effet, les pays du monde entier luttent toujours pour contenir la pandémie et aplatir la courbe, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas risquer de propager à nouveau le virus en ouvrant leurs frontières aux voyageurs internationaux.

Cela dit, il est intéressant de noter que certaines régions du globe ont commencé à créer des bulles de voyage entre  pays voisins pour permettre les voyages régionaux dans le but de sauver l'économie.

Les hôtels et logements touristiques ont changé radicalement

La pandémie COVID-19 a eu un impact sur toutes les industries du monde, et le secteur hôtelier a été obligé de changer radicalement pour survivre et même commencer à prospérer dans cette nouvelle normalité. il est important de noter que les hôtels ont dû adopter des changements de conception ainsi que des technologies et des solutions numériques pour faciliter la distanciation sociale, améliorer l'hygiène et assurer la sécurité de leurs clients. En 2021 et les années à venir, les technologies sans contact deviendront la norme dans l'industrie hôtelière, tandis que les fonctions de nettoyage automatisé et les mesures de prévention deviendront monnaie courante dans chaque chambre et espace commun. 

Les déplacements en véhicule personnel sont désormais la norme

De nombreuses compagnies aériennes, et même le secteur ferroviaire ayant été maintenus à l’arrêt pendant de longs mois, les voyageurs se sont tournés vers le voyage en voiture pour continuer de se déplacer.  

Cela signifie également que les voyageurs commenceront à personnaliser leurs expériences de voyage et leurs véhicules personnels pour rendre leurs trajets plus agréables, en commençant par les plaques d'immatriculation personnalisées jusqu'à la technologie et aux systèmes de divertissement pour rendre les voyages sur la route plus confortables pour toute la famille. 

Ces caractéristiques personnelles et bien d'autres encore aideront les voyageurs à transformer leur voiture en mobil-homes plus adaptés au camping et aux longs voyages dans les grands espaces. 

Les voyages durables deviendront plus populaires

Le monde a certainement vu les effets environnementaux positifs des interdictions de voyager et de la quarantaine. Maintenant nous recommençons à voyager, la durabilité restera une tendance forte du tourisme de demain. 

Les pays mettent de plus en plus en œuvre des mesures et des réglementations sur les voyages durables pour réduire la pollution et préserver la santé publique de leurs citoyens. Et même si les émissions de carbone sont destinées à augmenter à nouveau, les secteurs privé et public agiront pour en minimiser les effets.

Voyager sans sortir de chez soi

Les restrictions de déplacement et les mesures de distanciation sociale ont également boosté une autre niche dans le secteur du tourisme, à savoir la réalité augmentée. Si les casinos en ligne ont déjà mobilisé cette technologie pour offrir une expérience similaire à celle des établissements physiques à leurs utilisateurs, les opérateurs de voyage sont de plus en plus nombreux à se l’approprier. La réalité virtuelle promet en effet aux voyageurs de découvrir, (presque) comme s’ils y étaient les destinations de leurs rêves sans craindre d’être exposés au virus. Il suffit pour cela d’acheter un casque et un film pour partir à la découverte de Hong Kong, Londres ou Milan. 

Conclusion

La pandémie COVID-19 a définitivement transformé notre mode de vie moderne, mais cela ne signifie pas que le tourisme est mort et enterré. Maintenant que ces changements sont en vigueur, les acteurs économiques peuvent élaborer des stratégies pour tirer parti des nouvelles tendances et adapter leurs modèles commerciaux pour faciliter leur croissance dans cette nouvelle normalité.

Share This