L’UNESCO : histoire, valeurs et défis

Pour instruire les jeunes et en faire des citoyens du monde

Le 6 mai 2022, l’EHTL a eu le plaisir d’accueillir Mme Simone Beck, présidente de la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO au Luxembourg, pour une conférence s’adressant aux classes de tourisme et aux élèves de la section Gestion de l’Hospitalité. Lors de sa présentation, Mme Beck a exposé l’histoire, les valeurs et les défis de cette organisation mondiale qui a vu le jour suite aux dévastations de la Deuxième Guerre mondiale, et qui prône une culture de la paix fondée sur la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité.

Si tous les élèves associent spontanément l’UNESCO à la liste du patrimoine mondial sur laquelle sont inscrits des biens culturels et naturels d’exception, dignes d’être préservés pour les générations futures, ils connaissent généralement moins les efforts entrepris dans le domaine de l’éducation. En effet, l’UNESCO œuvre aussi pour garantir un accès universel au savoir, promouvoir l’alphabétisation, ou encore permettre tant aux filles qu’aux garçons de s’instruire.

La conférencière a en outre expliqué l’AGENDA 2030 des Nations Unies (2015), et les objectifs de développement durable, parmi lesquels figurent l’éducation à la citoyenneté mondiale et l’égalité des chances et des genres. Il reste tant d’efforts à faire dans ces domaines, comme le démontre par exemple la récente étude sur le racisme et les discriminations ethno-raciales au Luxembourg. En tant qu’établissement membre du réseau d’écoles associées à l’UNESCO, l’EHTL apporte également sa pierre à l’édifice à travers des initiatives visant à renforcer les dimensions humanistes, éthiques, culturelles et internationales de l’éducation.

Le « C » de l’acronyme faisant référence à la culture, mais aussi à la communication, il a également été question de la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai), ainsi que de la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes (2 novembre).

Après avoir rappelé la distinction entre le patrimoine mondial (culturel et naturel), le patrimoine documentaire (mémoire du monde) et le patrimoine immatériel, ainsi que les différents patrimoines luxembourgeois inscrits sur la liste de l’UNESCO, Mme Beck a exposé un aspect particulièrement intéressant : la participation du Luxembourg à trois candidatures multinationales pour faire reconnaître des pratiques telles que la maïeutique, liée aux savoirs et aux compétences des sages-femmes (Hiewanskonscht), l’irrigation traditionnelle (Fléitzen), et la transhumance (Wanderschéiferei).

L’EHTL remercie vivement Mme Simone Beck pour son engagement auprès des jeunes et se réjouit de l’accueillir prochainement pour une présentation explorant plus avant le patrimoine culinaire, thème qui ne manquera pas de susciter l’intérêt des élèves.

Share This