A window to the flavors of Colombia

Les élèves de l’EHTL enrichissent leurs connaissances culinaires

Le 12 novembre 2020, grâce à une Master Class virtuelle, les élèves de la classe DP3CU1 et DP3CU2 (3e année de la formation de cuisiniers) sont partis à la découverte de la Colombie, pour explorer sa biodiversité, ses produits, ses saveurs. Leur voyage culinaire a débuté avec la distribution de paniers tressés regorgeant d’aliments en provenance d’Amazonie : tamarin, farofa, tilapia, copoazú, guanábana, açai, autant d’ingrédients exotiques entrant dans la composition d’une entrée, d’un plat et d’un dessert typiques, à réaliser à l’aide d’un carnet d’instructions.

C’est en binômes que les élèves se sont attelés à la tâche, encadrés par leurs professeurs de cuisine, A. HOSTERT et S. LENTZ. Le défi : reproduire les recettes prescrites, mais aussi imaginer des plats originaux combinant saveurs colombiennes et produits de chez nous. L’idée est en effet, de faire des découvertes culinaires, de s’intéresser à la cuisine du monde, tout en développant une conscience écologique à travers le choix de produits régionaux et de circuits courts.

Après le travail, la dégustation : les élèves ont pu goûter et commenter leurs réalisations. Le ceviche préparé à base de tilapia et proposé à 150 personnes à l’heure du déjeuner à l’EHTL a fait l’unanimité : un vrai régal. Par contre, la pâte de tamarin utilisée pour l’entrée a laissé perplexe. Problème de dosage ? Justement, un échange organisé par visioconférence avec deux chefs colombiens, Antonuela ARIZA et Eduardo MARTÍNEZ, a permis de revenir sur l’expérience vécue par les élèves et d’aborder toutes les questions en rapport avec la préparation des mets.

Les jeunes cuisiniers de l’EHTL étaient ravis d’avoir pu bénéficier de cette initiation à la gastronomie colombienne, d’autant plus que tous sont animés par l’esprit de découverte et le souhait de parcourir le monde pour enrichir leurs connaissances culinaires et ainsi exprimer leur passion de façon unique. En revanche, ils ont regretté de ne pas avoir pu rencontrer les chefs colombiens en chair et en os et cuisiner à leurs côtés. Ce souhait pourrait se réaliser bientôt, puisque comme l’a rappelé S.E. Monsieur Felipe GARCÍA ECHEVERRI, Ambassadeur de la République de Colombie, un accord de collaboration sera prochainement signé entre l’EHTL et le SENA (Servicio Nacional de Aprendizaje). Dans ce contexte, M. LANNERS, directeur de l’école, a d’ores et déjà évoqué l’idée d’échanges et de voyages d’études.

Cette initiative d’un jour fut l’occasion de passer un message important dans le cadre des problèmes environnementaux qui secouent notre planète : la cuisine, au-delà du plaisir de la bouche et de son esprit convivial, représente une arme puissante de changement, un levier essentiel pour produire et consommer de façon durable.