Les Droits de l’homme en Bolivie

Le 17 octobre 2019, l’EHTL a eu l’honneur d’accueillir une délégation de l’ONG OGBL Solidarité Syndicale pour une présentation des Droits de l’homme en Bolivie et du projet « Trabajo Digno » (Travail Digne). Si les manuels d’éducation civique et de vie et société expliquent que les Droits de l’homme sont régulièrement bafoués à travers le monde et évoquent à titre d’exemple la discrimination, la torture ou la persécution de dissidents, la rencontre avec des personnes qui peuvent en témoigner personnellement contribue à une prise de conscience bien plus forte auprès des jeunes citoyens.

Ainsi, les élèves de six classes de l’EHTL ont pu faire la connaissance de Julietta Montaño Salvatiera, qui reçut, en 2015, le prix international de la femme de courage. Avocate et militante sociale bolivienne, elle agit pour la défense des droits des femmes dans une société patriarcale et machiste, dans laquelle la violence et les viols au sein de la famille sont monnaie courante. En 2018, 160 femmes sont décédées en Bolivie suite à des violences.

Maria Condori Sola est engagée comme assistante sociale au sein du projet « Trabajo Digno ». Elle accompagne des personnes vulnérables dans la recherche d’un travail digne, et œuvre en faveur des enfants travailleurs de Cochabamba (troisième plus grande ville de Bolivie) pour leur permettre l’accès aux études. Enfant, elle faisait partie des ces petits défavorisés qui dès l’âge de dix ans travaillent comme cireurs de chaussures et nettoient les cimetières pour gagner quelques pièces, l’équivalent de 3 euros par jour.

Les jeunes présents à la conférence ont été invités à prendre conscience de l’importance de leurs droits et à tout mettre en œuvre pour les défendre et les préserver.